Akiyoshidai, grotte et plateau de karst

Avant de quitter l’île principale d’Honshu en direction de l’île de kyushu, petit arrêt au Quasi National Park. Akiyoshidai nous réserve de belles surprises : au programme, balade dans les entrailles de la terre et pérégrination sur un plateau de karst.

Transport et logement

Qu’on se le dise, dans cette région sans voiture, ce n’est pas simple ! Pour faciliter nos déplacements, nous avons donc fait le choix de dormir à Shin-yamaguchi, une ville non loin du parc, dont l’unique intérêt est son réseau de transports en communs. Depuis l’île magnifique de Miyajima, nous avons donc prit deux trains JR locaux, bien long (2h30) mais pas cher. Sur place nous avons logé dans une chaîne hôtelière, Toyoko Inn à deux pas de la gare.

Pour rejoindre le parc national depuis la ville, il faut prendre un « Bocho bus » à la Shin-Yamaguchi Station. Il vous conduira en 45 minutes à la petite ville d’Akiyoshido située en plein cœur du parc national.

Une fois sur place, un centre d’information est au niveau de l’arrêt de bus. Pensez à y récupérer un plan pour vos randonnées.

Ce que l’on a fait

Nous avons visité le plateau d’Akiyoshidai ainsi que la grotte. Une bonne journée suffit. Nous étions mi-novembre, les températures étaient agréables et les couleurs d’automnes bien visibles. 

La ville d’Akiyoshido

Cette petite ville de campagne est typiquement japonaise mais sans grand intérêt. Globalement, il s’agit d’une artère principale, composée de restaurants et boutiques, conduisant à l’entrée principale de la grotte. Attention, car en novembre, c’est la saison creuse et presque aucun restaurant n’est ouvert !

La fameuse grotte calcaire

La partie ouverte au public fait plus d’un kilomètre et possède deux entrées. Pour optimiser la promenade, le plus simple est de traverser la ville à pied (moins de 10 minutes), puis de se diriger vers l’entrée principale de la grotte. Petite astuce, montrez votre passeport lors de l’achat des billets, vous aurez une ristourne 😉

Ensuite, en avant pour la visite. On longe une rivière souterraine et on contemple diverses structures géologiques. Sur place, des audio-guides en boite de ferraille sont là pour nous expliquer tout ça en anglais.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vers la fin du parcours, vous pourrez rejoindre la surface via un ascenseur ou poursuivre jusqu’à la seconde entrée de la grotte. L’ascenseur vous conduira à proximité du fameux plateau calcaire. Vous pouvez donc sortir à l’air libre, faire votre petite balade sur le plateau et revenir par l’ascenseur. Autre possibilité, si vous voulez parcourir la grotte dans sa totalité, il faudra depuis le plateau, ne pas reprendre l’ascenseur mais aller à pied à la seconde entrée. C’est ce que nous avons fait et cela vaut vraiment le coup car c’est vers la deuxième entrée de la grotte qu’on voit les plus belles colonnes.

Dernière chose, prévoyez de ne pas y aller en short car il y fait frais : 17°C en moyenne toute l’année !

Le plateau Akiyoshidai

Il s’agit du plateau de Karst le plus grand du Japon. Le calcaire qui le constitue a été formé il y a plus de 350 millions d’années sur les bases d’un récif corallien. On ne s’attend clairement pas à voir ce type de paysage au Japon. En effet, depuis le début de notre voyage, on a surtout vu beaucoup de forêts denses. Ici, c’est plutôt un désert de collines herbeuses avec de petits cailloux blancs un peu partout.

Sur ce plateau, les chemins de randonnée sont nombreux et le peu de touristes nous donne l’impression d’être seuls au monde. On a adoré !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On vous conseille de prendre de la crème solaire, de l’eau et des chapeaux car comme vous pouvez le voir, il n’y a pas grand chose pour s’abriter !

En conclusion

Si vous cherchez à découvrir une destination loin des temples et des villes modernes japonaises, Akiyoshidai vaut vraiment le déplacement.

A présent retour à Shin Yamaguchi et direction kyushu où nous attendent des onsens de boue à Beppu et le célèbre volcan de Kagoshima !

Ikimashou !

Un commentaire sur “Akiyoshidai, grotte et plateau de karst

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

The Path She Took

Travel far, Travel green

Ferdy pain d'épice

Expatriation au Canada, Voyage & Cie

alaska-patagonie

Un tour du monde à partager

Novo-monde

Un tour du monde à partager

A-contresens

Just another WordPress.com site

America By Bike

From Whitehorse to Tierra del Fuego

Bon, j'me casse.

Sur ma route, oui, il y a eu du vide, oui.

Tour d'Asie en sac à dos

"Pour voyager, il faut commencer par se perdre" _L'homme au grand nez

%d blogueurs aiment cette page :